4 conseils avant d’envoyer ton scénario à un producteur

Dans cet article invité, je vais te donner 6 conseils pratiques avant d’envoyer ton projet de film à une boîte de production et maximiser ta chance d’être lu.

Un premier contact par téléphone

J’ai une bonne nouvelle et une mauvaise nouvelle.

Je sais que tu vas prendre peur, mais la mauvaise nouvelle c’est qu’il va falloir dans un premier temps prendre ton courage à deux mains et attraper ton téléphone pour … appeler la boîte de production qui t’intéresse.

Bureau, D'Affaires, Comptable, Comptabilité

C’est terrifiant, mais c’est pour la bonne cause. Tu veux le faire ton projet oui ou non ? (Je le dis de manière provoc’ mais j’ai eu extrêmement peur le jour où j’ai appelé ma première boîte de production, et j’ai toujours peur de le faire encore auourd’hui.)

La bonne nouvelle ? Tu tomberas probablement sur un stagiaire !

Mais quel est l’intérêt de cette démarche ? Comme dans toutes relations humaines (les producteurs sont des êtres humains comme toi et moi.), il est bon de se présenter de vive voix. C’est un premier contact plus chaleureux. De plus, lorsque la production recevra ton dossier, elle se rappellera bien plus facilement de qui tu es.

Mais ce n’est pas la seule raison. En ayant un premier contact avec la production en question, tu vas pouvoir poser des questions essentielles.

A savoir :

  • Est-ce que cette boîte de production cherche des projets en ce moment ?
  • Si oui, sous quel format faut-il envoyer le dossier ? (Papier ou numérique ?)

Si jamais tu ne parviens pas à contacter la boîte de production en question, tu peux envoyer un premier mail.

Attention cependant à plusieurs choses.

Cible la boîte de production qui te correspond et non toutes les boîtes de productions qui te tombent sous la main :

Nul ne sert d’envoyer ton projet de film à 200 producteurs. Cible bien les boîtes de production qui te correspondent. Il vaut mieux cibler 5 productions et le faire dans les règles de l’art plutôt que 50 sans faire d’effort de sélection.

Avant d’envoyer un mail ou un dossier, pose toi les questions suivantes :

  • Cette boîte de production cible-t-elle un genre en particulier ? Si oui, est-ce le genre de ton projet ?
  • Cette boîte de production produit-elle des longs métrages, des court-métrages ou les deux ? Le format de ton projet de film correspond-t-il à leur ligne directrice ?

Avant d’envoyer ton projet, essaie de mettre la main sur les court-métrages et films produits par la boîte de production en question. Et regarde les bien entendu. Que l’on soit producteur ou non, c’est toujours flatteur quand quelqu’un s’intéresse à ton travail.

En faisant cette démarche sincèrement, tu seras en mesure non seulement de vérifier si tu te retrouves artistiquement dans ce que cette boîte de production réalise, mais aussi tu auras un sujet de conversation qui te servira d’accroche dans ton mail (Pas bête, la bête).

J’insiste sur la sincérité que tu dois avoir dans cette démarche. Ne survole pas la filmographie, tu demandes à quelqu’un de lire ton projet et de prendre 1 heure de son temps pour toi, tu dois à juste titre faire la même chose de ton côté.

C’est bien beau tout ça, mais je mets quoi dans mon mail ?

Le destinataire et pas les destinataires :

Premièrement, personne n’aime recevoir un mail reçu par 50 personnes. Pour chaque boîte de production contactée = un mail. Donc on ne triche pas en mettant les 50 destinataires dans un mail groupé. En faisant cela, tu as 0% de chance d’être lu. Et il faut le dire, c’est assez impoli.

L’objet du mail :

Déjà, dans le sujet, je te conseille d’être très clair et sobre. Ton nom + le nom de ton projet n’est pas bien original mais fera l’affaire. C’est même plutôt pratique pour eux afin de retrouver ton projet dans leur boîte mail si besoin est. Après libre à toi de trouver l’accroche qui fera la différence. Un peu d’humour peut te desservir comme au contraire faire toute la différence.

Le corps du texte :

Dans ton message, commence par les saluer bien évidemment et présente toi.

Ensuite, explique pourquoi tu contactes cette boîte de production et pas une autre. C’est le moment de parler de leur filmographie, ce qui t’a plu dans leurs projets et en quoi tu te retrouves dans cet univers. En somme, explique en quoi ton choix est pertinent. J’avais eu l’occasion de voir le film de ma productrice une année plus tôt au festival d’Aubagne, je lui en ai tout de suite parlé.

Maintenant, il s’agit de formuler très clairement ta demande. Explique que tu as écrit un nouveau projet et que tu aimerais en discuter avec eux. Demande leur s’il serait possible pour eux de te lire et de te faire un retour. Ne demande pas brutalement : « J’aimerais que vous me produisiez ». Aucun producteur ne se laissera convaincre de produire quoi que ce soit sur un simple mail. Dans un premier temps, faites en sorte de vous faire lire.

Ensuite, il va falloir les motiver à lire ton projet et les convaincre de passer une petite heure à le lire. Sers toi à ce moment-là de ton synopsis pour leur donner envie de lire ton projet.

Puis, propose d’envoyer un dossier papier si besoin. Certains producteurs lisent directement sur ordinateur, mais c’est toujours un plus d’envoyer une version papier.

Enfin, viennent les règles de politesse bien évidemment.

La version papier :

L’autre jour, j’avais rendez-vous chez un producteur et je lui ai demandé si il lisait tout ce qu’on lui envoyait. Il m’a répondu que oui. En revanche, il me disait lire uniquement les dossiers de film envoyés en version papier RÉLIÉS.

Il me confiait que les versions imprimées sans être reliées étaient pénibles à lire.

J’avoue avoir été surpris. En revanche, même si tous les producteurs ne sont pas aussi pointilleux, cela fera toujours plus propre et plus sérieux d’envoyer une belle version reliée. Pense bien que les producteurs reçoivent énormément de demandes de ce genre. Mets toi à leur place, tu préférerais lire un dossier numérique, des feuilles volantes ou un beau dossier relié ?

Cela a un coût en revanche. Regarde près de chez toi la solution la plus économique. À force d’envoyer des dossiers pour les commissions je commence à devenir un pro de l’impression. Le coût peut être variable, j’ai près de chez moi deux imprimeurs et les prix sont simplement du simple au triple. Lorsque tu imprimes plusieurs dossiers, cela revient vite très cher.

Dans son livre, Save The Cats, Blake Snyder explique qu’il envoyait toujours ses scénarios dans un support original. Pour un scénario racontant les péripéties d’une famille ayant développé des supers pouvoirs après avoir été trop proche d’un réacteur nucléaire, Snyder a envoyé le scénario dans une ogive nucléaire vide ! Le dossier papier fera malgré tout l’affaire, on a pas tous des ogives nucléaires dans la grange.

Revenons à nos moutons, que ce soit pour un producteur, un concours ou une commission, les documents à mettre dans ton dossier sont les mêmes. Envoie pour sûr : note d’intention, synopsis et scénario. Toutefois, tu peux ajouter tous les éléments qui te semblent importants : CV, illustrations, Moodboard, storyboard …

Si tu n’as eu aucun contact ni par téléphone, ni par mail, envoie une lettre similaire au email décrit plus haut.

Le producteur, cet être humain comme les autres

Quand j’ai commencé à écrire des scénarios et à les envoyer à des boîtes de production, le simple fait de dire « producteur » me mettait mal à l’aise. Un peu comme si quelqu’un parlait de Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom.

Mais, je te rassure, un producteur n’est rien d’autre qu’un être humain qui, comme toi, aime les films. Ce n’est pas quelqu’un de méchant. Le producteur sera ton associé et proche collaborateur. Cela peut faire naître une très belle amitié.

Papier, D'Affaires, Finances, Document, Bureau, Analyse

C’est pour cela aussi qu’il n’est jamais bon d’envoyer ton projet à 150 personnes. Il faut trouver LE bon producteur.

Une fois que vous avez compris cela, envoyer des mails de ce genre ne vous fera plus peur et le tact pour les contacter viendra plus facilement. Ne t’en fais pas une montagne, les producteurs ont l’habitude de recevoir des mails de ce genre. Ils ne se sentiront pas offusqués bien au contraire. Peut-être que dans ce mail trouveront-ils l’auteur de demain.

J’espère que ces conseils t’ont aidé à trouver la bonne approche pour contacter un producteur et que tu trouveras le producteur qui t’aidera à monter ton film. Je te souhaite sincèrement le meilleur pour tes projets de film. Il y a plus qu’à ! Alors en avant Guingamp !

À bientôt,

Timothée

PS 1 : Dernier conseil, attention aux fautes d’orthographe. Vérifie bien qu’il n’y a pas de coquilles dans ton dossier. J’ai été sélectionné dans un festival de scénario avec un dossier bourré de fautes, j’ai eu vraiment honte après coup. Alors ne fais pas comme moi !

PS 2 : Les producteurs prennent du temps à lire et à faire un retour. Alors ne t’inquiète pas si tu n’as aucune réponse 2 semaines plus tard.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Note moyenne / 5. Votes comptés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *