Arc transformationnel : comment construire la transformation du héros ?

Bonjour à tous, les scénaristes ! Dans cet article, nous parlerons de la construction de l’arc transformationnel de vos personnages. Nous répondrons à la question : Comment construire un personnage qui évolue et comment construire la transformation du héros ?

L’horloge structurelle :

Sur le site channel101, le réalisateur et scénariste Dan Harmon résume en plusieurs petits articles la base de la mécanique d’un scénario. Dans cet article, je vous propose ma vision des choses.

Dans un premier temps nous dit Harmon, dessinez un cercle et divisez horizontalement et verticalement, puis horizontalement des deux côtés. Vous devriez avoir une horloge à 8 points. Notez les 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8.

👉 Chaque points correspond à un moment dans votre histoire.

L’évolution simplifiée du schéma narratif :

Grossièrement, une histoire évolue de cette manière :

  1.  Un personnage est dans une zone de confort,
  2.  Mais veut quelque chose.
  3.  Il se retrouve dans une situation inconfortable,
  4.  S’adapte,
  5.  Obtient ce qu’il veut,
  6.  En paye le prix,
  7.  Puis revient à la situation initiale,
  8.  En ayant changé.

On simplifie encore un peu :

  1. Tu
  2. Veux
  3. Vas
  4. Cherches
  5. Trouves
  6. Prends
  7. Reviens
  8. Changes

Star Wars IV :
  1. . Luke est un garçon ordinaire,
  2. . Mais Luke rêve d’aventures et de devenir pilote.
  3. . Son oncle et sa tante se font assassiner, n’ayant plus rien à perdre il suit un vieux sage dans un voyage pour une planète lointaine à la rescousse de la princesse Leia.
  4. . Le sage Obi-Wan lui apprendra l’art des Jedis et de la Force durant le voyage.
  5. . Luke et Obi-Wan s’infiltreront dans un vaisseau et parviendront à sauver la princesse.
  6. . Malgré ce succès, Luke voit mourir sous ses yeux Obi-Wan durant la mission.
  7. . En faisant confiance à La Force, Luke parviendra à un véritable exploit héroïque : exploser l’Étoile Noire.
  8. . Luke est maintenant un guerrier de la Rebellion.

Une question de changement :

On simplifie encore un tout petit peu :
  1. Tu
  2. Changes

👉 Chaque histoire vise à faire changer un héros. Le héros est avant tout celui qui change, celui qui se transforme.

👉  Chaque histoire est le mouvement d’un personnage d’un monde ordinaire à un monde extraordinaire puis de son retour au monde ordinaire. Une bonne histoire est une transformation. Un égoÏste devient altruiste, un homme pauvre devient un homme riche, un homme riche devient ermite.

Les histoires sont des cycles. L’histoire d’un héros qui affronte un problème et s’en sort changé.

Dans un scénario, ce schéma est découpé en actes : Les actes 1, 2, 3.

👉  Nous verrons ensemble en détails le chemin du héros vers ce formidable changement qu’induit une bonne histoire.

Qu’est ce que l’arc transformationnel ?

Je vous laisse dans un premier temps regarder cette petite conférence de Kurt Vonnegut. Rien que pour vous, je l’ai traduite (Et c’était loin d’être facile, n’est pas né dans le Massachusetts qui veut.). Vous trouverez la retranscription de la vidéo juste en dessous.

Nous l’avons vu dans nos précédents articles, une histoire raconte la transformation d’un héros🚩. Un homme timide apprend à vaincre sa timidité, un multi millionaire apprend que l’amour ne s’achète pas etc.

👉 Toute histoire a pour but cette ultime transformation.

  • Arc transformationnel : Un personnage commence en étant imparfait, des choses lui arrivent, il réagit. Ces évènements le changent. Il devient un personnage moins imparfait.

Cette transformation peut-être positive📈comme négative📉.

  • Transformation positive : Un homme sans le sou devient un riche millionaire en aidant les autres.
  • Transformation négative : Un riche millionaire devient pauvre en se coupant des autres.

Elle peut aussi être « plate ». Le personnage peut tout à fait refuser ce changement et rester sur un statu quo.

  • Transformation plate : Un homme sans le sou reste sans le sou.

Comment construire l’arc transformationnel ?

👉 Nous l’avons vu, votre personnage se construit sur sa faiblesse, son besoin et son désir.

C’est la synergie de ces trois éléments qui permet de construire un personnage. Je vais tâcher de vous faire comprendre cette dynamique à trois points.

Nous parlerons de ligne de faiblesse, ligne de désir, et ligne de besoinCes trois lignes sont parfaitement liées.

👉 Comprenez que ces trois éléments viennent en conflits les uns des autres. L’un peu aller dans un sens et l’autre dans un autre.

❌Toutefois, je tiens à vous prévenir : l’ordre de ces mouvements ne tient qu’à vous. Il n’existe pas de feuille de route idéale. Mais gardez toujours un oeil sur ces trois lignes.

Voici un exemple de leurs évolutions respectives :

On remarque que chaque ligne est marquée par quatre étapes clés :

  • Non défini
  • Comprise par le spectateur
  • Comprise par le personnage
  • Tentative de satisfaction
  • Satisfaction

Chaque étape ne vient pas en même temps que l’autre et c’est cela la magie du scénario ! Voilà une bonne clé pour faire en sorte que votre histoire avance et que vos lecteurs ne s’ennuient pas.

 ❌Attention : 

  • Le besoin peut être conscientisé comme ne pas l’être.

Cette mécanique n’est en soi pas juste à proprement parler. Elle est plus que simplifiée mais elle vous donne une idée de ce que vous pouvez faire avec ces trois éléments. Voyez comme chaque ligne à un impact sur l’autre. Par exemple le désir fait face à la faiblesse à plusieurs reprises, ou encore en surpassant la faiblesse, le désir et le besoin sont satisfait.

Dans les films :

➡️Prenez votre histoire et essayer de déconstruire tout cela. Qu’est ce que ça donne pour vous ? Imprimez ce schéma vierge des informations ci-dessus.

 ❌Attention : Il n’y a jamais de réponse juste. Il ne tient qu’à vous de vous amuser avec ces lignes !

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Note moyenne / 5. Votes comptés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *