fbpx

Comment structurer un scénario facilement ? La solution.

Tous les débutants passent par cette étape : celle de la méthode miracle qui vous aidera à construire votre histoire en 5 secondes. Je me souviens avoir cherché sur internet des tableaux excel, des schémas, des graphiques … Je les ai tous lu en long en large et en travers. Mais je pigeais rien du tout. Ni les mouvements internes que j’étais supposer mettre en place ni les termes.

Pire encore, je me suis dit : lisons le Voyage du héros. Adjuvant ? Passage du seuil ? Mentor ? J’étais encore plus perdu que lorsque je n’avais aucune connaissances théoriques.

Comme j’avais déjà des amis scénaristes, je leur en ai parlé et j’avais toujours cette réponse étrange : « J’utilise rien de tout ça. Je fonctionne à l’instinct. »

Mais minute papillon ? Ces mêmes personnes connaissaient tout de Truby, de Lavandier, de Campbell. Ils vont même les voir en conférence.

Il y avait soit une dissonance incroyable entre ce qui m’était dit, soit j’étais complètement couillon.

Et …

C’était un peu les deux. 😂

Alors je me suis dit autant ne pas mourir idiot. Il va falloir mener l’enquête !

Moine shaolin.

Je vais lire tous les bouquins qu’ils connaissent sur le bout des doigts (même si ils ne l’appliquent pas.) et je vais voir ce que j’en tire.

En fait, j’ai lu bien 80% des bouquins sur la structure du scénario.

Chaque bouquin m’apportait une compréhension d’un élément.

Et la mise en parallèle de ces notions me permettait de voir plus clair dans cette logique dramaturgique. Je comprenais maintenant chaque grand mouvement, chaque notion, chaque élément.

Et mon écriture était devenue plus mûre.

Il y a bien un moment où j’ai commencé à m’embrouiller la tête, car les notions d’un livre à l’autre se contredisaient.

J’ai parfois joué la carte de l’élève modèle et rempli les cases bêtement.

Mais grâce à ça, j’avais vu les limites de la structure mais aussi ce qu’elle pouvait m’apporter.

Ce n’était pas l’idée de remplir un tableau exel qui allait m’aider, ni la compréhension de termes compliqués, mais de me poser les bonnes questions.

J’ai donc digéré toutes ces informations en m’octroyant plus de libertés. J’avais intégré ces notions, mais je les prenais pour ce qu’elles étaient des notions et non des dogmes.

Et j’ai eu un déclic.

Expérience de terrain !

Mon frère m’a appelé pour écrire un scénario. Mon frère a de très bonnes idées, mais il a du mal à les mettre en ordre. Une intuition très fine mais aucune notion de dramaturgie qui pouvait l’aider à voir son film dans un ensemble cohérent.

On s’est mis à écrire ensemble ce film.

Je me suis rendu compte qu’en lui posant les bonnes questions, il avançait sans problème.

Utiliser des termes comme incident déclencheur n’avait pas de sens.

Mais poser la question : « quel événement vient bousculer la vie de ton héros? » marchait très bien !

Je me suis rendu compte que sans utiliser de termes techniques, il était capable de construire des fondations solides pour son histoire.

En fait, j’avais raison et tord dès le début. Et je venais de comprendre pourquoi la « structure » était si clivante entre le parti « la structure c’est pour les nazes » et « la structure est essentielle ».

Voyons dans un schéma pourquoi.

Team STRUCTURETeam ANTI-STRUCTURE
Ca m’aide à avoir de bonnes fondations pour mon histoire.Ca m’empêche d’être libre dans ma création.
Ca me permet de reconnaître les temps forts de mon histoire.Je connais mes temps forts, au feeling.
J’ai une pensée presque mathématique.Je fonctionne à l’intuition.

Il fallait donc trouver une idée qui pourrait convenir aux deux bords car les deux avaient fondamentalement raison.

Le projet secret :

Entrepreneur dans l’âme, je me suis dit que je pouvais inventer un produit hyper cool qui pourrait résoudre ce problème.

Mais il manquait ce petit truc qui ferait la différence.

J’ai donc eu une idée en allant chez mon ami Geoffrey en regarder ça to do list.

Des postits de 5*5 !

Vous vous voyez peut-être rien. Mais moi, j’étais comme un fou.

Je venais de trouver le petit truc qui ferait toute la différence.

L’utilisateur rendra la structure invisible en la couvrant par des réponses !

Récapitulons. Je voulais faire un produit:

PROBLÈMESOLUTION
Simple d’utilisation, pas cher, joli.Un poster avec de belles nuances de gris serait parfait.
Pour les débutants, c-a-d que tout le monde pourrait comprendre.Interdit l’utilisation de termes de dramaturgie. Que des questions simples et précises.
Qui aide à visualiser de manière globale les grands mouvements de son histoire.Segmenter chaque bloc avec des phrases permettant de mieux comprendre chaque grand mouvement.
Qui ne bloque pas l’inspiration.L’utilisateur doit pouvoir couvrir les cases avec des postits. Comme ça, c’est l’histoire qui émerge d’elle même et la structure devient invisible.

La création du prototype :

Je me suis lancé dans ce travail. Tout d’abord en synthétisant chacune de structures connues.

Pour l’instant, je laissais le design de côté pour trouver la cohérence.

J’ai ensuite appelé mon amie Laure, romancière et coach à la rescousse pour qu’elle m’en fasse une correction.

J’ai ensuite retravaillé chaque élément pour que ce soit le plus précis possible. Après plusieurs essais, la maquette ressemblait à ça.

Il manquait deux trois petits trucs mais ça prenait forme !

J’ai donc travaillé l’ergonomie du produit. Ca a commencé comme ça.

Puis j’ai décidé de supprimer les couleurs.

Et après plusieurs coups de fils avec les copains, j’ai réussi à aboutir à ça:

Un design de dingue :

Et comme je voulais pas faire les choses à moitié, j’ai décidé de faire appel à un graphiste, un vrai.

Avec l’argent généré par la sortie du livre, j’ai pu sortir environ 1000 euros.

Et là, Thierry m’a fait rêver. Thierry c’est le petit génie qui a fait la mise en page de mon livre.

Il m’a sorti un poster aux petits oignons. En HD c’est parfait.

👉Cliquez ici pour découvrir cette merveille.

Et c’est maintenant que j’ai besoin de vous.

Comme vous l’avez vu avec ce site, je partage beaucoup de contenus gratuits.

Je crée des produits payants pour vous aider. Et tout ça, croyez-moi, ça ne me rapporte vraiment pas grand chose. J’ai investi 5000 euros +mes heures d’écriture pour mon livre. J’ai investi 1500 euros dans mon projet Storyboardit.

Et le profit réalisé, je l’ai investi à 100% dans celui-ci.

Mais rassurez-vous, j’adore ! Je m’éclate à créer tous ces projets. Je me régale.

Mais j’ai besoin de vous. Si vous souhaitez vous procurer ce Poster en version numérique ou le pré-commander en version poster physique ça se passe sur le lien juste en dessous.

👉Cliquez ici pour découvrir cette merveille.

J’espère que ce projet vous aidera !

Bises

Tim

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Note moyenne 4.5 / 5. Votes comptés 4

Soyez le premier à noter l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page