Comment écrire un scénario de manga ?

Quand j’étais plus jeune, je rêvais de devenir mangaka. C’était vraiment ma passion première. Aujourd’hui, avec ce que j’ai appris de la dramaturgie, j’ai pris du recul sur ce medium si particulier. Il me semblait bon de partager avec vous une sorte de guide pour écrire votre scénario de manga et aider les jeunes mangaka en herbes à comprendre les bases de l’écriture.

Shônen, Shôjo, Seinen ?

Il existe plusieurs types de mangas : shonen, shojo, seinen etc.

  • Shonen : pour les garçons adolescents.
  • Seinen : pour les adultes hommes.
  • Shojo : pour les jeunes filles.

Ce sont avant tout des catégories de lecteurs mais avec le temps, ces types de mangas ont développé leurs propres standards définissant des codes de genre.

  • Shonen : baston, magie …
  • Seinen : thriller, psychologique, enquête …
  • Shojo : histoire d’amour, conte, chevaliers et princesses …

Bien entendu, ces types de mangas visent une cible de lecteurs. C’est avant tout un argument marketing. Bien entendu, le lecteur peut lire de tout. Il n’y a rien de définitif.

Définir le thème de l’histoire ou les thèmes de ton manga

Avant de vous lancer dans l’écriture posez-vous la question du thème et/ou de la problématique sur laquelle vous vous apprêtez à écrire. L’histoire n’est que le vecteur de votre point de vue sur le monde. Quel(s) thème(s) vous inspire(nt) ?

Cela peut être une phrase, des mots. Qu’importe ! L’amour ? L’amitié ? La famille ? La guerre ? Notez cela sur un bout de papier.

  • Naruto : l’amitié, la paix, la haine et l’amour, les liens entre les hommes.
  • Full Metal Alchemist : le rapport au corps, la guerre, l’amour fraternel, Dieu, la morale.

Il peut être plus pertinent de partir d’une problématique comme : où sont les limites de l’amour ? L’homme peut-il se prendre pour Dieu ? En découle alorrs votre récit et des propositions de réponses.

Trouver un univers original

Le manga a cette particularité d’utiliser dans la majeur partie des cas des univers originaux. Le manga tire sa force dans ce plongeon pour le lecteur dans un univers avec ses propres règles en décalage avec la réalité : politiques, sociales, morales, chimiques.

Vous devez construire un univers cohérent, quand bien même purement imaginé, dans lequel évolueront vos personnages.

  • One Piece : une mer pleine de pirates, de monstres et d’aventures potentielles.
  • Full Metal Alchemist : une dictature et un contexte d’après guerre où les alchémistes d’état font régner l’ordre avec leurs pouvoirs.
  • Naruto : un village ninja où la loi du plus fort est installée.
  • L’attaque des titans : une ville fortifiée protégée par ses soldats de la menace de rôdeurs cannibales géants.

Construire un personnage captivant

Votre personnage principal est la clé de la réussite de votre manga. Vous allez devoir le rendre attachant et charismatique. Pour cela, vous devez construire un personnage avec des défauts, des qualités. N’oubliez pas que la vulnérabilité est la clé de l’identification pour le lecteur.

  • Full Metal Alchemist : Ed a perdu son bras et sa jambe en voulant sauver son frère. Il est impulsif et impatient. Il cherche à redonner un corps humain à son frère enfermé dans une statue. Il est également un brillant Alchimiste pour son jeune âge.
  • Naruto : Naruto est orphelin. Il est profondément bon. Il est un enfant seul, persécuté par ses pairs. Bien qu’il ne soit pas doué de prime abord pour les techniques ninja, il fait preuve d’une persévérance incroyable.

Dans ces deux exemples, les personnages sont attachants par leurs vulnérabilités et valeurs. Le lecteur ne peut qu’être emphatique pour ces deux personnages.

Pour des bases solides vous devez définir clairement : qualités et défauts, besoin profond (reconnaissance, intégration, quête existentielle etc.), objectifs.

  • La faiblesse du personnage sera mise à l’épreuve.
  • L’objectif permettra de guider l’action et mettre à l’épreuve les faiblesses et les qualités du héros.
  • Le besoin sera la leçon apprise par le héros, sa remise en question et sa plus belle victoire dans sa transformation personnelle provoquée par le récit.

Un objectif à long-terme et de micro-objectifs

Le manga a une durée narrative extrêmement longue. Pour que cela soit possible, il est nécessaire d’attribuer à vos personnages des objectifs court-terme, moyen-terme et long terme. Que veut le héros ? Quels sont ses objectifs ?

Formatage ? | Menderes
  • Naruto : long-terme : devenir Hokage, moyen-terme : évoluer en tant que ninja, court-terme : résoudre une série de missions et d’examens.
  • Besoin de Naruto : obtenir la reconnaissance de ses pairs et réparer sa blessure d’enfant orphelin.

Les péripéties découleront de ces objectifs. Ce sont ces objectifs qui amèneront l’aventure.

Trouver des personnages secondaires

N’oubliez pas de travailler vos personnages secondaires. Il en va de même pour eux : faiblesse, objectif, besoin. Eux aussi vont évoluer dans la quête. De nombreux mangas ont des personnages (méchants ou gentils) absolument formidables et charismatiques. Je pense notamment à Sasuke, Vegeta, Al …

☾ on Twitter: "Mais Sasuke souffre d'une terrible soif de vengeance : Un  soir de pleine lune, son grand frère Itachi à décimé tt les membres de son  clan le laissant comme

Il est toujours intéressant de créer un antagoniste similaire au héros mais avec un raisonnement sur la vie radicalement différent.

Pensez à Sasuke :

  • Backstory : Un orphelin veut …
  • Objectif : Devenir fort
  • Besoin : … pour venger son frère

Et Naruto

  • Backstory : Un orphelin veut …
  • Objectif : Devenir fort
  • Besoin : … pour gagner l’amour des autres

Structurez votre récit en temps forts :

Même si le manga a son propre langage il n’échappe pas aux basiques de l’écriture dramatique.

La structure est un sujet complexe que le jeune auteur aura du mal à intégrer. Elle risque au contraire de le bloquer dans son écriture intuitive.

Pourtant, gardez en tête les bases essentielles :

  • Une situation initiale : la vie du héros à l’origine.
  • L’élément déclencheur : venant bouleverser son train-train quotidien et l’obliger à se donner un objectif.
  • Les péripéties : des aventures avec des risques, des situations de conflits le mettant à l’épreuve et forçant son développement personnelle.
  • Le dénouement : le héros parvient-t-il à résoudre le problème de l’histoire en atteignant son objectif ?
  • La situation finale : comment le héros reprend-il sa vie après ce qu’il a appris sur lui et le monde.

Pour éviter de vous casser la tête une technique très simple consiste à dérouler votre récit en utilisant ces conjonctions de coordinations : MAIS/ET DONC.

Le héros vit une vie normale MAIS un évènement boulerse sa vie ET DONC il décide de … MAIS un problème survient ET DONC le héros décide de … MAIS …

Cela vous permettra de définir des temps forts conflictuels avec des actions et réactions de vos personnages.

Apprentissage : Comment raconter une histoire ? – Melsoprod
https://melsoprod.com/v2/2018/09/14/apprentissage-comment-raconter-une-histoire/

Une évolution des pouvoirs et des compétences progressive

Dans chaque Shonen, le héros obtient de nouveaux pouvoirs lorsqu’il évolue en maturité.

Ce n’est pas tant le pouvoir qui est important mais la corrélation avec la nouvelle personne que le héros est devenu en obtenant à force de sacrifices ce pouvoir.

Les étapes pour écrire un manga

  1. Trouvez votre inspiration : que souhaitez-vous raconter dans votre manga ? Quel genre de personnages allez-vous créer ? Quelle sera l’intrigue de votre histoire ? Prenez le temps de réfléchir à ces questions et de développer votre idée de manière détaillée.
  2. Établissez un plan détaillé : une fois que vous avez une idée de votre histoire, établissez un plan détaillé de votre manga. Cela peut inclure la création de fiches personnages, la définition de l’intrigue et des événements clés, ainsi que la création de schémas pour chaque chapitre.
  3. Écrivez votre scénario : maintenant que vous avez un plan solide, vous pouvez commencer à écrire votre scénario. Assurez-vous de décrire clairement chaque scène et de donner suffisamment de détails pour que votre histoire soit compréhensible.
  4. Dessinez vos planches : une fois que votre scénario est terminé, vous pouvez commencer à dessiner vos planches. Assurez-vous de respecter le format traditionnel du manga et de prendre en compte les angles de vue et les expressions de vos personnages.
  5. Éditez et révisez votre manga : avant de le publier ou de le soumettre à un éditeur, assurez-vous de relire attentivement votre manga et de corriger toutes les erreurs. Demandez également l’avis de vos amis ou de vos proches pour obtenir un feedback sur votre histoire.

Le mot de la fin :

N’oubliez pas que c’est avant tout l’histoire et non le dessin qui déterminera le succès de votre manga. Le dessin n’est que le vecteur du récit. Pensez par exemple à l’Attaque des Titans, le dessin des premiers tomes est très moyen mais l’histoire si intrigante qu’il est impossible de ne pas tourner les pages avec plaisir.

N’hésitez pas à consulter mes autres articles pour en savoir plus sur l’art d’écrire des histoires. Ce qui vaut pour l’écriture de films vaut également pour les mangas.

Sur ce je vous souhaite une belle aventure.

Avez-vous trouvé cet article utile ?

Cliquez sur une étoile pour voter

Note moyenne 4.5 / 5. Votes comptés 27

Soyez le premier à noter l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page